Réponses à vos questions

 

1. « Avez-vous pensé à une solution afin d'améliorer la sortie/entrée d'autoroute de Bulle qui est tout le temps embouteillée aux heures de pointe? »

Oui, c’est un dossier préoccupant qui est sur la table du Conseil communal. Des discussions ont lieu depuis plusieurs années avec l’Office fédéral des routes (OFROU) qui planche sur une solution pour régler le problème actuel en tenant compte de l’évolution prévue de la circulation à long terme.

Le Conseil communal a fait plusieurs propositions qui devront être étudiées, modifiées et complétées par l’OFROU.

Le problème ne se pose pas uniquement à l’entrée/sortie de l’autoroute ; il concerne également l’OFROU pour la partie autoroute qui va jusqu’à et y compris le rond-point de Battentin (station Coop), le Canton pour la partie de la H189 et la Ville de Bulle, respectivement la région, pour le report de trafic sur les routes des communes proches.

2. « Faire des points de rencontres avec les élus communaux CC-CG sur base régulière, réinstaurer un point de contact avec la population de type " assemblée communale". »

Le Conseil communal a mis sur pied des rencontres avec la population durant la dernière législature, durant lesquelles toutes les questions, sans exception, pouvaient être posées. S’il y a des questions plus personnelles, les élus communaux sont toujours à disposition pour y répondre en bilatéral.

Il est cependant possible de mettre sur pied des rencontres, tant avec les élus PLR du Conseil général que ceux du Conseil communal afin de discuter librement et échanger des informations avec nos citoyens.

3. « Quelle est l’importance d’un thème de campagne s’il n’est pas respecté par la suite? »

Tous les thèmes de campagne sont importants, qu’ils aboutissent rapidement ou non. Des objets ou des dossiers à traiter peuvent prendre énormément de temps, nécessiter des consensus avec les différentes autorités, les services communaux et cantonaux, les entreprises, les commerçants, les associations diverses et les citoyens. Le fait de réunir toutes ces personnes et entités peut apporter une vision nouvelle et mener à une solution différente, peut-être meilleure mais surtout plus réalisable que le projet initial.

4. « Il faut cesser avec ces rues qui changent de réglementation d'un côté ou de l'autre ? (Rue Albert-Rieter, Rue de Vevey, Chemin des Crêts) »

L’exemple des rues Albert-Rieter/Chemin des Crêts est très spécifique, étant impacté temporairement de manière significative par les travaux de la nouvelle gare. Cependant, la philosophie du PLR Bulle-La Tour dans le domaine du trafic est de réduire les obstacles de toutes natures à la circulation autant que possible sur les axes principaux. Nous soutenons une vitesse réduite dans les quartiers, tant pour des raisons de sécurité que pour diminuer les nuisances sonores et éviter le trafic de transit. Pour terminer, nous souhaitons réduire la circulation au centre-ville en priorisant les usagers à destination des commerces locaux, ainsi que les piétons et la mobilité douce.

5. « Pourriez-vous contribuer à rendre cette ville plus conviviale et éviter que les gens s’énervent à chaque fois qu’ils se déplacent et qu’ils sont bloqués dans ces carrefours à priorité de droite? »

Une partie des usagers de la route peut perdre patience dans les priorités de droite. Il faut relever que les citoyens bullois, dans leur ensemble, demandent de plus en plus de zones 30 km/h pour lesquelles la priorité de droite est la règle de base du droit supérieur (autorités fédérales et cantonales). La philosophie du PLR-Bulle La Tour relative à la circulation est mentionnée à la réponse de la question 4 ci-dessus.

6. « Arrêtez de nous mentir : parking sous la Place du Marché pas réalisé, parking sous la Place de l’Abbé-Bovet alors que le centre-ville se déplace vers le bas de la Grand-Rue »

L’idée de réaliser un parking sous la place du Marché a donné lieu a beaucoup de discussions et le Conseil communal a mis sur pied un groupe de travail réunissant de nombreuses personnes de tous les milieux concernés. Au cours de discussions avec le Service archéologique et le Service des Biens culturels, il a été relevé que la place du Marché se trouve en périmètre ISOS, donc protégée et soumise à des fouilles très coûteuses. Une autorisation pourrait être délivrer pour autant qu’il n’existe aucune autre solution de réaliser un parking ailleurs.

Le groupe de travail a identifié et analysé plusieurs autres endroits susceptibles d’accueillir un parking proche du centre-ville et c’est la place St-Denis qui a été identifié comme étant le meilleur endroit pour les raisons suivantes :

- il se situe très proche du centre historique

- ce n’est pas un espace protégé et son réaménagement permettra de rendre cette place plus conviviale

- la répartition des plusieurs parkings aux différentes entrées de ville permet de ne pas ramener tous les véhicules aux mêmes endroits. En effet, il existe déjà le parking « Bulle Centre » au Nord de la ville (route de Riaz/Morlon), le futur parking de la Gare situé à l’Ouest (route de la Pâla). Le parking St-Denis permettra donc de récolter les véhicules arrivant du Sud, c’est-à-dire depuis l’Intyamon et Vuadens.

Vous pouvez consulter le rapport de synthèse « Réaménagement de la place du Marché couplé à un projet de parking souterrain: résultats des démarches participatives » qui est disponible dans son intégralité sur le site internet de la ville.

7. « Pourquoi promouvoir de la mobilité des années 60-70 avec des parkings au centre-ville? Il est prouvé que le chiffre d'affaire des commerces est plus élevé dans les zones piétonnes. »

Comme à Neuchâtel ou à Sion, il est indispensable de construire des parkings proches du centre-ville avant de créer des zones piétonnes. Lorsque les parkings seront construits, il sera alors possible de supprimer des places de parc en surfaces pour permettre la création de zones piétonnes, favorables aux commerces. Dans ce sens, nous proposons de réaménager la place du Marché en supprimant les véhicules sur la rue et la place de la Promenade, afin de créer un lieu ce rencontre convivial et pouvant accueillir de nombreuses animations.

8. « Parking hors place du marché / côté entrée ville Tour-de-Trême / valoriser le parking Toulaz / retour prix des parking 1h30 gratuit / + de bancs + arbres Grand-Rue et place du marché / valoriser terrasses uniformes »

Les questions posées sont déjà traitées dans les réponses ci-dessus.

Pour ce qui est de la tarification, des réflexions doivent être faites selon les situations et en tenant compte d’une rotation suffisante des places de parc. C’est vrai que la gratuité de la première heure au parking de Bulle- Centre avait été une action très appréciée des utilisateurs et des commerçants.

Pour le réaménagement de la place du Marché, nous souhaitons qu’un concours d’architecture soit mis sur pied avec un cahier des charges qui devra tenir compte des arbres et du mobilier urbain (bancs). Une réflexion devrait être menée aussi en lien avec l’eau (fraîcheur en été) et sur le traitement des terrasses (mobilier et parasols) pour qu’il y ait une cohérence sur l’ensemble de la place. Les enjeux du concours sont importants car nous imaginons cette place comme étant le cœur de Bulle et de la Gruyère, un lieu de rencontres et d’échanges, un espace polyvalent qui pourra accueillir diverses manifestations (concerts, marchés, fêtes…)

9. « Serait-il possible de renforcer la sécurité le soir dans les rues ? Surtout aux alentours de la gare. »

Les rues, notamment aux alentours de la gare, vont être réaménagées tout comme la gare elle-même. De ce fait une vision nouvelle va faire jour et des décisions futures pourraient être prises si le sentiment d’insécurité devait se manifester.

10. « Serait-il possible de prolonger la voie verte ? »

Oui, ceci est l’objectif du PLR-Bulle La Tour et nous allons le soutenir. De plus, une partie importante de cette prolongation est déjà planifiée par la ville de Bulle et pourra se réaliser ces prochaines années.

11. « Comment faire pour améliorer la sécurité des bandes cyclables, sans véhicules à moteurs et sans gros bus. Bus vont trop vites en ville et trop larges (problème gare actuelle) »

La réponse du PLR Bulle-La Tour à cette question passe par l’extension des voies vertes reliant certains quartiers au centre-ville et aux divers quartiers en périphérie (cf. question 10). Nous allons soutenir toutes initiatives allant dans ce sens ainsi la planification faite par la commune de Bulle.

12. « Retrouver un lien avec les entreprises et les commerces, réunion avec industriels et commerçants pour échanger des problématiques. »

Ces liens entre l’économie et le politique nous paraissent absolument indispensables. Tant les représentants PLR au Conseil communal et au Conseil général ont des liens étroits avec les différentes associations représentants ces partenaires économiques. Des rencontres régulières ont lieu et de nombreux membres de nos autorités et du parti sont membres de ces associations. Nous pensons donc que des liens étroits existent déjà. Si certains secteurs économiques souhaitent se rapprocher de nos autorités communales ou du parti, nous sommes bien entendu ouverts à toutes suggestions ou demandes.

13. « Comment favoriser des espaces verts pour des échanges agréables? Je m'inquiète de la disparition des arbres du centre-ville face à la frénésie des constructions entrainant plus de pollution plus de chaleur »

Cette préoccupation est également celle du PLR Bulle-La Tour. Notre vision pour le centre-ville est décrite à la question 8.